KEUR TATA

DĂ©tail des missions

La prise en charge complète et la réinsertion sociale des enfants des rues implique les missions suivantes réalisées par l’association Keur Tata :

Les scolariser et former

Scolariser et former les enfants pour leur donner un avenir :
La scolarisation et la formation des enfants sont des éléments essentiels pour leur permettre une réinsertion sociale réussie.
Le centre d’accueil dispose pour se faire de classes de préscolarisation et d’enseignement de base (lecture, arithmétique…) ainsi que d’ateliers de formation dans différentes discipline (maçonnerie, serrurerie, agriculture, couture, électricité, cuisine…)
Ces formations sont complétées, par des activités ludiques et culturelles et une sensibilisation continue au respect de l’environnement et au développement durable.

Accompagner psychologiquement

Accompagner psychologiquement les enfants pour les aider à retrouver leur équilibre :
Les enfants des rues ont subi l’exploitation, la maltraitance et présentent tous des troubles psychiques apparents ou non.
Dans le centre d’accueil, ils font l’objet d’un suivi psychologique par des éducateurs spécialisés (entretiens individuels et réunions par groupes d’enfants)

Les soigner

Soigner les enfants pour les préserver physiquement :
Dès leur arrivée au centre d’accueil, les enfants sont enregistrés au bureau d’accueil puis sont reçus à l’infirmerie où ils passent une visite médicale et où ils reçoivent les soins nécessaires en cas de blessures ou de maladies. Des visites médicales périodiques sont prévues tout au long de leur séjour ainsi qu’une sensibilisation à l’hygiène de vie et la prévention des maladies les plus courantes. 

Les reinserer

Réinsérer les enfants dans la société
Il s’agit de l’objectif ultime que se fixe l’association. 
Dans le cas où la famille de l’enfant a pu être retrouvée, une médiation est entreprise pour convaincre la famille d’accueillir l’enfant qu’ils avaient confié initialement à un maître coranique.
Si ce processus ne peut aboutir, l’enfant qui aura été formé au sein du centre d’accueil sera aidé par l’association pour trouver un emploi à sa majorité et pouvoir intégrer la société en tant qu’adulte responsable. 

Les accueillir

Accueillir les enfants pour les sortir de la précarité :
Le centre d’accueil de Mbourokh Cissé est prévu pour accueillir (à terme) une centaine d’enfants et les prendre en charge complètement (hébergement, nourriture, soins médicaux, éducation et formation…)
Tous les enfants accueillis sont volontaires (soit qu’ils viennent spontanément, soit qu’ils aient été recueillis par nos équipes ou placés dans notre centre par des services publics…) et font l’objet d’une identification (recherche de leur état civil)

Proteger juridiquement les enfants

Protéger juridiquement les enfants pour faire valoir leurs droits :
Les enfants recueillis au centre d’accueil Keur Tata bénéficient d’une protection juridique.
Le Tribunal pour Enfants, saisi par l’association, donne à celle-ci une autorité parentale sur l’enfant.
Si la réinsertion dans la famille de l’enfant s’avère possible, cette autorité parentale est ensuite transférée à la famille. 

Activités complémentaires

L’objectif de l’association Keur Tata étant d’accueillir des enfants des rues et d’en faire des hommes avec une perspective d’avenir et d’insertion dans la société, le centre d’accueil leur donne accès (au-delà de l’éducation proprement dite et de la formation) :
-    A des activités ludiques :
                                          Terrain de jeux
                                          Salle de jeux
-    A des activités culturelles :
                                        Bibliothèque/salle de lecture
                                        Peinture/artisanat créatif…
                                        Musique (intervention de musiciens et initiation à la musique)